Uncategorized

4. Réviser sa leçon le soir

  • Sur une feuille à part noter les grandes idées que l’on a retenues

  • Noter également ce dont on ne se souvient plus

  • Rouvrir sa leçon et comparer, remplir les trous ou corriger d’une autre couleur

  •   Recommencer jusqu’à ce que l’on ait tout retenu !

Publicités
Par défaut

cerveau

1. les types de mémoire

Il y a trois grands types de mémoire :
– visuelle
– auditive
– physique.

Quand on a une mémoire visuelle on retient plus facilement ce que l’on voit : les schémas, les dessins, les images ou les cartes « aide mémoire »

Quand on a une mémoire auditive on retient plus facilement ce qu’on entend. Ainsi on récitera plutôt sa leçon a voix haute, on se fera interroger oralement par un ami ou on utilisera un enregistrement pour réécouter la leçon.

Quand on a une mémoire physique, on retient plus facilement ce qu’on a écrit, on ce que l’on a appris en marchant de long en large…

2. Comment les utiliser ?

La recherche sur la rétention d’information (Edgar Dale) nous dit que l’être humain retient :

  • 10% de ce qu’il lit :
  • lire la leçon est un bon début

  • 20% de ce qu’il entend :
  • se la réciter à voix haute complète

  • 30% de ce qu’il voit :
  • faire un dessin représentant les notions solidifie

  • 50% de ce qu’il voit et entend : il faut combiner !
  • 70% de ce qu’il discute avec d’autres :
  • se poser des questions à plusieurs aide

  • 80% de ce qu’il vit lui-même :
  • il faut mettre en oeuvre ce qu’on a appris

  • 90% de ce qu’il enseigne à d’autres :
  • il faut expliquer la leçon à d’autres

3. apprendre pour longtemps

Le problème de la mémoire est qu’il faut répéter plusieurs fois ce que l’on apprend et chercher à lui donner du sens pour le fixer pour longtemps.
Il y a différentes phases d’oubli (courbe d’oubli d’Hebbinghaus) :

  • à un jour

  • à deux jours

  • à une semaine

  • à un mois

  • et à  6 mois.

Ainsi pour bien retenir quelquechose il faudra le répéter a ce rythme.

Pourtant on sait qu’il y a des choses que l’on retient plus facilement : les paroles de cette mélodie entraînante, cette expression originale. Cela provient souvent du mélange des sens et des formes d’intelligence.

Pour bien apprendre il faudra donc répéter souvent, et chercher à associer les formes d’intelligence : relire, associer à des couleurs, des mouvements, des odeurs : tout est bon pour solidifier les souvenirs.

préparer

0. Efficace en 1 minute

Pendant une minute (à peu près! )  se concentrer sur le travail sur l’on va faire et s’imaginer les principales étapes.

 

1. Fermer les yeux

 

2. Prendre trois grandes respirations

 

3. S’imaginer a sa table de travail (ou tout autre lieu).

 

4. Ressentir comment on est assis, ce qu’on voit autour,les bruits que l’on entend, les odeurs que l’on sent. S’imaginer calme, détendu, concentré : à l’aise.

 

5. S’imaginer en détail commencer son travail et en réaliser les principales étapes.

 

6. S’imaginer que le travail est terminé, ressentir la joie d’avoir terminé et de ne plus avoir à se soucier de ce travail

 

7. Rouvrir les yeux et se mettre réellement au travail.

Par défaut